Skip links

L’histoire, le projet . . . Tout savoir !

L’histoire de trois points eva

En novembre 2014, la Sous-Préfète de l’arrondissement de Limoux, Sylvie Siffermann, entourée d’un groupe de 10 femmes entrepreneuses du territoire, organise une série de dix rencontres sur la vallée de l’Aude. Ces dix rencontres rassemblent près de 250 acteurs locaux, entrepreneurs, acteurs de l’enseignement, de la formation, associations, institutions et collectivités, sur différentes thématiques (la formation, l’insertion, la valorisation des ressources locales, la fracture numérique…). Au terme de ces rencontres se construit un diagnostic partagé du territoire et se tissent des liens autour d’une ambition commune pour revitaliser la vallée de l’Aude.

C’est ainsi que se constitue le 15 juin 2015, l’association 3.EVA, sous forme collégiale avec dix administrateurs co-président-e-s. Les actions et le projet global construit à l’issu des rencontres territoriales est déposé au second appel à projet pour l’émergence de pôles territoriaux de coopération économique.

En janvier 2016, le projet porté par 3.EVA est lauréat national PTCE, comme 12 autres, sur 120 projets déposés !

trois points eva, 3.EVA … késako ?

3. : Pour évoquer la dimension numérique du projet, le « Web 3.0 ».

3.E : Pour représenter les trois « E » de : Ensemble, Expérimenter et Entreprendre

3.EVA : VA comme Vallée de l’Aude, parce que l’ensemble des acteurs socio-économiques se situent dans la haute et la moyenne vallée de l’Aude.

3.EVA : Le prénom Eva pour symboliser la place des femmes dans le projet et son origine par le groupe « Femmes du Territoire », avec « les 3 Eva », le surnom de ces trois femmes qui ont portés le projet au départ : Florence Tholly, Véronique Gardair et Marie-Jo Aparicio, poussées par Sylvie Siffermann marraine du projet et sous-préfète de l’arrondissement de Limoux.

3.EVA : Eva  c’est le surnom de l’Ampelosaurus atacis (« le dinosaure du vignoble de l’Aude »), grand dinosaure herbivore au squelette le plus complet jamais trouvé en France, a été découvert en 2001 sur le gisement de Bellevue à Campagne-sur-Aude, plus grand gisement français de dinosaures !

trois points eva, pour un peu de poésie, comme ça plus de doute sur la prononciation et parce que « la capitale c’est martial » !

les 4 evas !

Trois points eva, le territoire autrement

Trois points eva, le PTCE en Vallée de l’Aude c’est un projet de développement économique, de revitalisation du territoire porté par des acteurs privés (des entrepreneurs, notamment de l’Economie Sociale et Solidaire, des acteurs associatifs et citoyens), en lien avec les collectivités. Ces acteurs, dont dix sont co-présidents de trois points eva, sont réunis autour d’une volonté commune, celle d’agir ensemble pour contribuer au développement de la Vallée de l’Aude.

Comment ? en trois points

  • Coopération : La coopération n’est pas un objectif en soi, sur nos territoires ruraux, avec peu d’acteurs dans une économie diversifiée, la coopération est avant tout un moyen d’aller plus loin et de faire mieux, de faire ensemble ce que l’on ne pourrait pas faire seul. Mais la coopération ne se fait pas souvent d’elle-même, elle a besoin d’être suscité et d’être animé dans un cadre neutre que propose trois points eva.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

  • Transversalité : Quelle que soit la nature du projet, les logiques d’intervention institutionnelles, classiques, restent trop souvent cloisonnées dans les compétences et domaines d’intervention définis et défendus par chaque acteur. Ce fonctionnement « en tuyau d’orgue » ne permet pas de répondre de façon satisfaisante à des problématiques que l’on n’aborde pas dans leur ensemble et leur complexité. L’ambition de trois points eva est d’apporter du liant dans tout ça, de mettre en lien les problématiques et les acteurs. Agir en transversalité c’est avant tout comprendre la complexité, c’est-à-dire les dimensions et relations multiples des choses et agir dans cette complexité.

 

  • Neutralité : Trois points eva c’est une dynamique privée, portée par un collectif d’acteurs désireux de s’investir pour le développement du territoire, avec pragmatisme pour dépasser les clivages et positionnements politiques. La démarche de trois points eva est ascendante, elle part des attentes, idées et dynamiques des acteurs de terrain. Trois points eva ne revendique pas de compétence technique particulière mais fait valoir sa vision transversale, elle initie des coopération pour renforcer des dynamiques, elle impulse des projets en sollicitant les acteurs compétents et mobilisant les compétences nécessaires.

« Le PTCE c’est comme le sucre dans le petit lait, il est partout mais on ne le voit pas »

Au-delà de ces principes, trois points eva, c’est la volonté de penser le territoire autrement et de changer d’approche. Sans méthodologie définie, sans boite à outils clé en main, trois points eva c’est avant tout une approche du développement qui parie sur la coopération et la transversalité pour renforcer les dynamiques individuelles et collectives. Participer au PTCE c’est l’occasion de partager sa vision, ses idées, ses projets pour les faire émerger et les renforcer par la coopération, la mutualisation. L’enjeu est que l’ambition collective renforce des dynamiques privées qui contribuent au développement du territoire ;  qu’ambitions individuelles et dynamique collective soient mises en synergie.

Trois points eva, c’est aussi la volonté de prendre du recul pour comprendre et voir les choses autrement, et de sortir des rails, les rails de nos habitudes de travail, les rails des méthode d’action classique, qui ont trop souvent menées à des voies de garage. Le partenariat initié avec la recherche en science sociales (laboratoire ARTDev, Montpellier) est d’un appui précieux dans ce changement de regard et ce changement d’approche.

Le projet

Le plan d’action déposé à l’appel à projet 2015 guide l’action de trois points eva jusque fin 2018, il est décliné en quatre axes :

  • Développer l’entrepreneuriat en milieu rural
  • Développer de nouvelles compétences
  • Valoriser les ressources locales
  • Stimuler la finance collaborative et la monnaie locale

A l’écoute des dynamiques locales, et désireux de ne pas s’enfermer dans un plan d’action défini pour mettre en pratique la transversalité de son approche, trois points eva porte différentes actions qui pourraient constituer un cinquième axe d’actions, l’innovation territoriale.

Plan d'Action 2016-2018