Skip links

Qui se cache derrière trois points eva ?

trois points eva c’est un projet de territoire, de nombreuses actions, une approche originale de développement par la coopération, mais tout ça ne s’est pas construit seul, derrière il y a des hommes et des femmes désireux-désireuses de s’impliquer concrètement dans des actions dans un cadre coopératif stimulant. trois points eva c’est ainsi l’histoire d’un collectif de 10 co-présidents-es originaires de différents secteurs d’activités, avec des expertises diverses et réunis par la volonté de partager leur vision et leur approche pour la mettre en synergie au service d’un projet de territoire.

Les 10 co-présidents-es :

  • Christophe Bonnemort, directeur générale de la coopérative La Cavale
  • Olivier Canavy, président-directeur de OC-BTP
  • Christian Caussidéry, directeur de l’agence EDF Une rivière un territoire, vallées des Pyrénées (parfois secondé par Renaud Champredonde, EDF)
  • Joëlle Chalavoux, citoyenne
  • Cyriel De Jong, accompagnateur projet, association Le Chaudron
  • Joerg Ellerwald, co-gérant SCOP Bois Terre Paille
  • Véronique Gardair, enseignante documentaliste au lycée Ruffié
  • Jean Claude Pons, agriculteur, maire de Luc sur Aude
  • Florence Tholly, directrice de la Scic Sapie

Nouvelle entrante depuis le 26 juin 2018 : Marie-Eve Armengaud

 

Pour accompagner les actions, assurer l’animation de la transversalité et de la coopération, le CA est épaulé par une équipe salariée légère :

  • Julien Peyre, coordinateur du projet : il intervient pour environ 80 % de son temps sur le suivi, la coordination, l’appui opérationnel, l’évaluation des actions et pour 20% sur la gestion administrative, comptable et la communication de trois points eva.
  • Pauline Mouly, chargée de mission filières agricoles : à 60% sur l’animation de Viandes des Pyrénées Audoises (le pilotage de sa mission au conseil d’administration de l’association VPA) et à 40% sur la structuration de la filière fruits et légumes
  • Louis Maufrais : en stage de master 1 (gestion des territoires et développement local) à l’université de Montpellier, il intervient en appui opérationnel sur le projet d’étude-action en vallée du Cougain et travaille plus particulièrement pour son mémoire sur l’émergence de projets et initiatives de développement local autour des notions de capital territorial et d’innovation.
  • sans oublier les stagiaires de passage dans trois points eva, dans le cadre d’un partenariat avec le laboratoire ARTDev de l’université de Montpellier : Logan Le Pierres (sur Start-up 2016), Arthur Veramesse (sur start-up 2017).